Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retraites2050.fr

Publié le par Silvère Say

Le débat sur la retraite engage les jeunes générations et celles à venir pour longtemps. Nous comptons évidemment y prendre part afin d'imposer une vision de long terme.

Les Jeunes Démocrates déplorent le manque d’ambition du gouvernement comme l’attitude rétrograde des syndicats et de l’opposition. D’un côté le gouvernement censure le débat en posant l'allongement de la durée du travail comme préalable, de l’autre la gauche se veut inflexible sur ce sujet après l'avoir, un temps, envisagé.

 

Nous affirmons qu'une autre voie est possible pour garantir des niveaux de retraites permettant à chacun de profiter dignement de sa retraite tout en répondant aux défis suivants :

  • Préserver nos acquis de protection sociale (sécurité sociale, chômage, retraites) sans pour autant accroître toujours plus la dette de l’État ;
  • Augmenter le nombre d'actifs relativement à celui des retraités, sachant que le chômage est particulièrement important chez les jeunes et les séniors ;
  • Apporter davantage de justice vis-à-vis de la retraite entre ceux qui font des études courtes et ceux
    qui ne rentrent pas sur le marché du travail avant d’avoir 27 ou 28 ans ;
  • Prendre en compte la pénibilité de certaines professions ;
  • permettre à ceux qui occupent des emplois précaires, notamment les femmes, de ne pas se retrouver en difficulté financière au moment de la retraite.

Les Jeunes Démocrates réclament une réforme ambitieuse et juste des retraites en France. Au-delà de la simple question de l’âge du départ à la retraite, cette réforme doit être l’occasion de repenser de fond en comble la façon dont est organisé le travail dans notre société.

Envisager une réforme des retraites uniquement sur le plan comptable est une grave erreur. La question de la réduction du déficit ne peut se résumer à l’alternative hausse de la durée de cotisation / baisse du niveau des retraites. Que l’une ou l’autre de ces solutions soit adoptée, celle-ci ne sera pas acceptée par les Français.

Le recul de l’âge du départ à la retraite est inéluctable. Il faut revoir la façon de travailler pour permettre un épanouissement des salariés plus important. Cela passe par une revalorisation des conditions de travail, notamment par la formation tout au long de la vie.

Le système par répartition est le seul qui permette à chacun, du plus humble au plus fortuné, d’assurer sa subsistance. Dans un tel système, la question de la place de l’emploi est fondamentale. Avant d’entrer dans des comptes d’apothicaire, il convient de mettre en place une politique ambitieuse de l’emploi pour permettre d’atteindre une situation de plein emploi, seule véritable garantie du financement pérenne des retraites.

Avec le recul de l’âge de l’accès au premier emploi, il est nécessaire que toutes les expériences professionnelles soient comptabilisées dans la durée de cotisation. Les stages, y compris non rémunérés, doivent ainsi être pris en compte dans le calcul des droits à pension.

Nous insistons donc sur la mise en place d'une politique ambitieuse de l'emploi et une réponse à la question du mode de financement des retraites :

La réforme des retraites est une question complexe qui ne peut se voir apporter de réponses simplistes. Nous soumettons donc ces propositions mais souhaitons échanger avec l'ensemble des jeunes de notre pays : nous lançons donc le site www.retraites2050.fr où nous invitons chacun à débattre de nos propositions.

Publié dans Actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article