Pourquoi j'écris beaucoup moins sur ce blog

Publié le par Silvère Say

Chers lecteurs,

 

Depuis plusieurs mois maintenant, je publie moins sur ce blog. Les raisons sont multiples :

1/ j'ai été assigné devant le CCC (tribunal interne du mouvement démocrate) pour un communiqué de presse dans l'entre deux tours des cantonales, ce qui n'incite pas à s'épancher publiquement de façon à éviter d'aggraver mon cas;

2/ j'ai créé un nouveau blog appelé à remplacer (peut-être?) celui-ci, sur la plateforme des democrates : http://roannedemocrate.lesdemocrates.fr;

3/ nous sommes en pleine période de campagne électorale interne au mouvement démocrate de la Loire. Je suis moi-même candidat et vous pouvez retrouver ci-dessous mes deux professions de foi :

 

1ère profession de foi :

 

Le mot du candidat :
LE 18 JUIN, OSEZ LA NOUVEAUTE !

 

Chers amis,
J’ai décidé de vous présenter ma candidature pour la présidence départementale de notre mouvement à l’occasion de son renouvellement lors de l’élection du 18 juin prochain.

 

Pourquoi ?
A cause des défaites successives :
Comme vous le savez, depuis 2007 et le score remarquable de François Bayrou lors de l’élection présidentielle, nous allons de défaite électorale en défaite électorale, contrairement à d’autres régions telle l’aquitaine de Jean Lassalle. Malgré un très beau score de notre liste lors des municipales stéphanoises en 2008, notre discours n’est plus entendu par les ligériens, faute d’une ligne politique claire. Nous subissons aussi une hémorragie de militants.

Parce que la ligne nationale n’est pas suivie dans la Loire :
Le Mouvement Démocrate affiche son indépendance au niveau national. Localement, le président sortant quitte les indépendants au Conseil Général pour rejoindre les rangs de l’UPL dans laquelle l’UMP est majoritaire. Il a de plus déclaré publiquement la conclusion d’accords engageant notre mouvement jusqu’en 2014.

 

Dans quel but ?
Pour tourner une page politique, y compris à Saint Etienne :
Je veux faire appliquer dans la Loire une ligne politique claire : Suivre sans arrière-pensée les directives nationales de notre mouvement et promouvoir, autant que faire se peut l’indépendance qui nous tient à coeur.

Améliorer notre image à l’égard des autres partis politiques :
Les principaux responsables des partis politiques de la Loire (y compris D. Cinieri malgré l’UPL) ne veulent plus dialoguer avec nous, faute de crédibilité de notre part. Si nous voulons construire demain des majorités nouvelles, il faudra pouvoir dialoguer sans passif.

Pour améliorer la gestion de notre mouvement :
Nous avons subi une gestion calamiteuse des structures et des personnes depuis plusieurs années. Je mettrai en œuvre des pratiques de management interne qui garantiront notre sérieux et feront que chacun trouve sa place au sein de notre mouvement. Cela passera notamment par un réel respect de l’ensemble des sections, ainsi que par l’écoute des différentes sensibilités de la fédération de la Loire.

 

Comment ?
La reconstruction :
Je rencontrerai dans les plus brefs délais chaque section et chaque responsable de section. Ces rencontres devront par la suite avoir lieu régulièrement (2 à 3 fois par an).

Des outils modernes :
Des outils de communication seront mis en place via internet. Pour les personnes ne maîtrisant pas cette technologie, il sera créé un groupe de référents, chargés de les informer lors de réunions ou de manifestations.

La prévention des conflits :
Afin de régler à l’amiable les cas de divergences locales, un groupe de médiation sera créé, à l’occasion d’une modification du règlement intérieur départemental.

Un MoDem moins personnalisé :
De même, le président ne peut être sur tous les fronts. C’est pourquoi, en lien avec le bureau départemental, des postes de porte-paroles pourront être proposés dans des domaines précis suivant les compétences de chacun.

Une représentation des territoires :
Enfin, je veillerai tout particulièrement au nécessaire équilibre électoral entre les différentes sections de notre département. Si nous arrivons à prendre en compte ce paramètre, nous serons en mesure de prendre l’avantage sur tous nos concurrents.

Silvère SAY

 

Président de la Section Roanne-Feurs du Mouvement Démocrate de la Loire, Secrétaire Fédéral des Jeunes Démocrates de la Loire

 

Fidèle depuis de nombreuses années aux idées de François Bayrou et aux valeurs démocrates, j’ai rejoint l’UDF en 2004, puis le Mouvement Démocrate en 2007.
En 2009, lorsque la fédération de la Loire était en crise, j’ai œuvré pour remettre sur les rails la section Roanne-Feurs et les Jeunes Démocrates de la Loire.
J’ai été par ailleurs candidat pour notre mouvement lors des élections cantonales de 2008 (9,5%) puis lors des élections régionales de 2010.
Agé de 30 ans, j’exerce par ailleurs la profession de Secrétaire Général dans une mairie et un Syndicat d’Assainissement.

 

 

Le 18 Juin, osez la nouveauté !
Osez celui qui va tout donner !
Votez dans votre intérêt !
Votez Silvère SAY !

 

 

2ème profession de foi :

 

Election du Président du Mouvement Démocrate de la Loire

Deuxième message aux adhérents

Chers amis,

 

Il y a quelques jours, vous avez tous reçu par différents biais les documents concernant la campagne pour le renouvellement de nos instances départementales.

 

Dans le cadre du débat démocratique, il est utile aujourd’hui de réaffirmer certains points.

 

« Bien entendu, vous pouvez faire des alliances, à la condition dans ces alliances, d’être indépendant, de ne pas devoir la totalité de vos sièges, la totalité de vos mandats (…) à votre puissant allié, parce que dans ce cas là, vous n’avez plus la liberté de vous exprimer. » F. Bayrou, sur France 3, Ce soir ou jamais, 1er Juin 2011

 

Contrairement à ce qu’on peut entendre ici ou là, la question des alliances ne peut s’envisager que si nous préservons notre indépendance et notre libre-arbitre, comme cela est le cas en Aquitaine, ou dans les Pyrénées Atlantiques. Dans ces collectivités territoriales les groupes issus de notre mouvement se composent majoritairement de démocrates. La question de l’allégeance à l’un ou l’autre bloc ne s’y pose donc même pas.

Avec les Démocrates Indépendants, nous défendons la stratégie d’une totale liberté de parole et de choix face aux autres partis politiques ligériens. Notre but est de pleinement relayer la campagne Présidentielle de François Bayrou en 2012 dans notre département, depuis le pays roannais jusqu’au Pilat.


Il y va non seulement de la réussite de cette échéance capitale pour notre mouvement, mais aussi de la crédibilité de notre parti, lourdement mise à mal dans notre territoire, tant par la gauche que par la droite. Nous ferons émerger des majorités nouvelles nécessaires au renouvellement politique dans un second temps, une fois le tissu démocrate solidement établi sur le résultat de François Bayrou à cette élection. Cela se fera sans arrière-pensée, ni œillère, avec tous ceux qui se retrouveront dans les valeurs d’humanisme, d’appartenance à l’idée européenne, de progrès, ainsi que de liberté d’entreprendre.

 

Par ailleurs, le Mouvement Démocrate de la Loire verra son fonctionnement différer sensiblement suivant la personnalité du président que vous élirez. Personnellement, je continue de penser qu’il est nécessaire que nous fassions de la politique autrement. Cela passe par la « déprofessionnalisation » de la carrière politique. Etre élu n’est pas un droit, encore moins un emploi ou une rente. C’est une charge que celui qui la détient, doit respecter. Comment autrement prétendre changer les choses quand, même pour se faire élire, on perpétue ce qui a discrédité l’engagement politique ?

 

A ce titre, en tant que président, je veillerai tout particulièrement à la transmission des connaissances entre adhérents. Il n’y aura pas d’un côté les militants et de l’autre les cadres, mais des militants qui auront tous la possibilité de devenir cadre s’ils en ont l’envie et les moyens.

Enfin, le Président se doit d’être rassembleur. D’ores et déjà je tends la main aux personnes qui ont choisi de défendre le bilan de l’équipe sortante. Nous appartenons, quoi qu’il arrive, à la même famille, et nous avons l’obligation de nous parler et de travailler ensemble pour faire gagner le projet du Mouvement Démocrate et de François Bayrou en 2012 !

Chers amis,


Le 18 juin, vous aurez le choix entre une stratégie d’alliance hasardeuse et à courte vue, et une stratégie transparente, réfléchie et offrant des perspectives intéressantes pour l’ensemble de notre mouvement départemental. Une stratégie tout simplement conforme au message et aux attentes de François Bayrou.


Je compte sur chacune et chacun d’entre vous pour faire le bon choix en ce moment crucial de l’avenir de notre parti. Vous pouvez compter sur moi, je ne vous ferai pas défaut !

Fidèlement,
Silvère SAY
« Si le mot centre a un sens, (…) ça signifie en tout cas que vous devez choisir d’être libre. Et si vous voulez renouveler la vie politique dans un pays comme le notre, où tous les soirs, on voit qu’elle en a grand besoin de l’être. Bah, vous êtes bien obligés de le faire, sans être obligés de rendre des comptes aux uns ou aux autres. Autrement, vous n’avez pas la liberté d’imposer ou de proposer quelque chose de nouveau. » F. Bayrou, 1er Juin 2011, Ce soir ou jamais

Publié dans Actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article