politique de caniveau

Publié le par Silvère Say

Alors que le PS s'étripe autour du cas Frêche, il semblerait que certains, au MoDem, aient choisi de faire la politique de caniveau.
Un faux communiqué de presse a été envoyé, signé prétendument par Thomas Rudigoz, membre de l'équipe de campagne d'Azouz Begag, prétendant que deux têtes de liste étaient sur le départ, dont Fabienne Faure, celle-là même qui a fait revenir Monsieur Begag au Mouvement Démocrate pour les régionales.
Une bonne partie de la presse rhodanienne a repris l'information sans plus de vérification.
Je trouve cette attitude honteuse et indigne de représentants politiques, encore plus de personnes, sans doute, encartées au mouvement démocrate. La politique n'est pas tendre, j'en ai fait récemment encore l'expérience. Néanmoins, cela n'autorise pas tout et surtout pas le mensonge et la calomnie.
Je souhaite personnellement que la plainte déposée pour usurpation d'identité aboutisse rapidement afin qu'on sache qui se cache derrière cette magouille de bas étage.
Enfin, j'ai envie de dire au démocrates du Rhône qui passent leur temps à se regarder en chiens de faïence depuis plusieurs années, qu'ils feraient bien de s'entendre. Par leurs comportements puérils, ils mettent en péril non seulement le Modem Rhône, mais en plus la liste que nous allons présenter aux régionales et les fédérations alentour. Ainsi ils contribuent à décridibiliser notre parti mais aussi la vie politique dans son ensemble, alors que le peuple a soif de réponses et de propositions face au pouvoir en place.
Il est des jours où chacun devrait regarder sa conscience et se demander si ce qu'il fait est en adéquation avec les valeurs qu'il prétend défendre.

Publié dans Actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article