LA VILLE DE ROANNE POURSUIT LE DEMANTELEMENT DE LA VOIE DE DESSERTE DES ZONES INDUSTRIELLES

Publié le par Silvère Say

Communiqué des Amis du Rail du Forez :

 

Nous avions dénoncé au printemps dernier la ville de Riorges pour avoir supprimé la voie ferrée de desserte des zones industrielles de Bonvert, Matel et Arsenal au niveau du carrefour de l’ex RN7 au Pontet près d’Intermarché. Or c’est aujourd’hui la ville de Roanne qui fait de même à l’occasion de l’aménagement du carrefour des rues de Charlieu et de Montretout. La voie desservant l’entreprise LPC a été noyée sous une bonne couche d’enrobé. Lui a-t’on demandé ses intentions pour les années à venir ?

 

Le Grand Roanne, propriétaire de cette voie, que nous avions interpellé au sujet de la première suppression nous a affirmé par écrit de la plume de son président que les aménagements réalisés sur l’emprise de la voie devraient-être démantelés si un besoin de desserte s’exprimait. Ainsi, les contribuables de Riorges pour le premier et ceux de Roanne pour le second auront payé pour démolir et repayeront pour reconstruire ; ils apprécieront !!!

 

Malgré l’affirmation de son Président, il est permis de douter qu’à la première demande de transports de pâte à papier de l’entreprise LPC, tout sera mis en œuvre pour qu’ils puissent être exécutés rapidement. En effet, les concurrents de LPC dans le Rhône et en Isère s’approvisionnent par le train qui, comme un pied de nez, passe chaque semaine par la gare de Roanne...sans s’arrêter. La SNCF, qui ne souhaite pas voir revenir du trafic fret à Roanne, surtout si c’est une entreprise concurrente qui est choisie, avait chiffré une somme astronomique pour la réhabilitation de cette voie. Pour une opération de même type, le conseil régional Aquitaine avait demandé un devis à un cabinet spécialisé qui avait divisé le coût par trois par rapport aux chiffres de la SNCF !!!

 

Madame le Maire de Roanne, avec la complicité de Grand Roanne Agglomération, semble bien loin du développement durable pourtant souvent cité dans ses discours. On peut comprendre le froid grandissant entre elle et les verts qui se trouvent aujourd’hui marginalisés au conseil municipal. Madame le Maire doit probablement pendre exemple sur sa ville de résidence (Riorges) qui avait amorcé ce saccage au printemps 2010. Amis du Rail du Forez (ARF) arforez@cegetel.net http://arforez.free.fr

Publié dans Actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article